Actualités : Mauritanie

Lutte contre les VBG, mise en place et équipement des plateformes multisectorielles - L'Authentique
Le Secrétaire général du Ministère des Affaires Sociales, de l’Enfance et de la Famille (MASEF), accompagné du Représentant résident du Fonds des Nations Unies pour la Population (UNFPA) en Mauritanie et leurs staffs, ont procédé mercredi 21 avril 2021 au lancement et à l’équipement des trois plateformes multisectorielles de lutte contre les violences basées sur le genre (VBG) au niveau des trois Wilayas de Nouakchott.

Le Ministère des Affaires Sociales, de l’Enfance et de la Famille (MASEF) a réceptionné, mercredi 21 avril 2021, des équipements et matériels destinés aux 15 plateformes multisectorielles de lutte contre les VBG installées dans les 15 Wilayas du pays. Ce don du Fonds des Nations Unies pour la Population (UNFPA) est composé de 15 unités informatiques complètes, 15 imprimantes laser, 15 armoires de rangement, 300 chaises visiteurs, 15 multiprises 10 mètres, 30 onduleurs, 15 cartons rame de papier, 30 recharges imprimantes, 30 produits hygiène, plus un lot d’eau de javel et de détergent, ainsi que 45 classeurs chemises.

A pas de course, la délégation du Ministère des Affaires Sociales et celle de l’UNFPA ont procédé ce 21 avril 2021 à la remise des équipements et matériels aux trois Directions régionales du MASEF au niveau des Wilayas de Nouakchott-Ouest, Nouakchott-Est et Nouakchott Nord.

S’exprimant à cette occasion, le Secrétaire général du MASEF a remercié l’UNFPA pour ce don qui fait, selon lui, « partie de l’accompagnement que le Fonds des Nations Unies pour la Population n’a cessé d’apporter au département des Affaires Sociales, notamment dans le domaine de la lutte contre les VBG  ». M. Mohamed Mahmoud Ould Sidi Yahya a indiqué que « dans les prochaines étapes, il y aura aussi le renforcement des capacités des ressources humaines, car les plateformes ont besoin d’assistance technique pour les redynamiser, en partenariat avec les parties prenantes, notamment les organisations de la société civile ».

De son côté, le Représentant résident de l’UNFPA en Mauritanie, SEM. Saidou Kaboré a souligné que « la remise des équipements aux plateformes multisectorielles de lutte contre les VBG s’inscrit dans le cadre du programme de coopération entre le gouvernement de la Mauritanie et l’UNFPA ». Il s’agit selon lui, « d’accompagner le Ministère des Affaires Sociales, de l’Enfance et de la Famille dans son plan de prévention des VBG et de prise en charge des survivant(e)s de VBG y inclus l’élimination des mutilations génitales féminines (MGF) et les mariages d’enfants  ».

Il a indiqué par ailleurs que « le renforcement des capacités d’intervention des plateformes multi sectorielles de lutte contre les VBG, mises en place par le gouvernement dans les Wilaya permettra de consolider la lutte contre les VBG  ». Il a rappelé les résultats de l’enquête conduite par le MASEF en août 2020, qui indiquent que 94,1% des personnes interrogées ont affirmé que la pandémie à COVID-19 a entraîné une forte augmentation des cas de violences faites aux femmes et aux filles.

Pour le Représentant résident de l’UNFPA en Mauritanie, « ces plateformes sont des réseaux multisectoriels d’acteurs (agents de santé, assistantes sociales, agents de la police/gendarmerie, responsables d’ONG/organisation de la Société civile, fonctionnaires de la justice, etc.) dont le mandat couvre la réponse au besoin des survivantes de VBG, y compris la prévention de ce phénomène inacceptable  ».

Ces plateformes constituent selon lui «  un cadre d’échanges, de collaboration, de référence et de contre référence au niveau départemental entre tous les acteurs clefs ». D’ajouter que « cette approche inclusive est une des voies privilégiées pour combattre efficacement les Violences basées sur le Genre ». C’est pourquoi, dira-t-il, « je salue cette volonté du gouvernement d’œuvrer vigoureusement contre les VBG, un frein incommensurable à l’autonomisation des femmes et des filles, les empêchant de contribuer à l’atteinte des objectifs du développement durable et partant du bien-être de l’ensemble des femmes et des hommes de Mauritanie ».

Cheikh Aïdara

Commentaires

Article publié le mardi 27 avril 2021
227 lectures
Augmenter la taille de la police Diminuer la taille de la police print send to
Lectures : 227
Chargement...