togo

Accueil
togo

Togo: Appel de la société civile contre la boulimie du pouvoir de Faure Gnassingbé - 27avril.com

Traduction
Augmenter la taille de la police Diminuer la taille de la police print send to Comments
Lectures : 262

 :

Des députaillons nommés à l’Assemblée nationale togolaise | Photo: DR Une dizaine d’organisations de la société civile demande aux partenaires en développement d’envisager des sanctions ciblées contre « tous les anciens députés et les zélés irréductibles qui veulent plonger le Togo dans l’incertitude ». C’est ce qui ressort de leur déclaration rendue publique ce mardi.

En effet, ces organisations soupçonnent un coup d’Etat constitutionnel en préparation pour conférer le pouvoir à vie à Faure Gnassingbé qui fait déjà 20 ans au pouvoir. Ce dernier, à en croire les OSC, « tente un forcing en s’entourant des zélés pour assouvir sa funeste aventure de présidence à vie qui risque de conduire le Togo vers des lendemains incertains ».

« La stratégie est bien sue : en procédant à l’ouverture de la première session ordinaire de l’année 2024 le 5 mars dernier, alors que son mandat a expiré depuis le 31 décembre 2023, alors que les élections législatives sont en cours l’Assemblée nationale togolaise se positionne comme une force mécanique en attente pour procéder à ce projet funeste de modification constitutionnelle », constatent les organisations.

Au Togo, le refus de l’alternance politique du parti au pouvoir condamne le pays à demeurer dans la léthargie et le statu quo. « Les Organisations de la Société Civile mettent en garde les anciens députés dans leurs gesticulations vis-à-vis de la forfaiture et l’abus de pouvoir auxquels ils s’adonnent », indiquent-elles, tout en prévenant les députés qui se « prêtent à ce jeu dangereux » qu’ils répondront tôt ou tard de leurs actes.

« Au regard de toutes ces menaces qui pèsent sur les acquis démocratiques au Togo, les Organisations de la Société Civile redoutent un climat d’instabilité politique si rien n’est fait pour empêcher le projet boulimique du parti au pouvoir », soulignent les OSC.

Elles invitent toutes les couches de la population togolaise à la mobilisation générale pour faire barrière « à la présidence à vie que nourrit Monsieur Faure Gnassingbé ».

Source: lalternative.info





Article publié le jeudi 14 mars 2024
262 lectures

Accès rapide

Infos par pays