benin

Accueil
benin

L'événement Précis – 8ème colloque des sciences, cultures et technologies: L’Uac se préoccupe de la valorisation des savoirs endogènes  

Traduction
Augmenter la taille de la police Diminuer la taille de la police print send to Comments
Lectures : 975

 : 8ème colloque des sciences, cultures et technologies: L’Uac se préoccupe de la valorisation des savoirs endogènes   Sep 25, 2023La Une, Slide, Société0

Vues : 66





Les travaux du 8ème colloque scientifique international de l’Université d’Abomey-Calavi sont ouverts, ce lundi 25 septembre 2023. Le ministre de l’Enseignement supérieur et de la recherche scientifique, Eléonore Yayi Ladékan a procédé au lancement officiel des activités  dans l’amphithéâtre Idriss Deby Itno. C’était en présence de l’équipe rectorale de l’Uac, des enseignants-chercheurs béninois et étrangers, des autorités politico-administratives ainsi que des étudiants.



Le présidium du lancement officiel des travaux Ce que vous devriez savoir : Le continent africain fait face à des défis multiples dans la perspective de son développement. Afin de réfléchir profondément pour exhumer des profondeurs de l’Afrique les ressources scientifiques susceptibles de l’aider à se développer, les chercheurs de toutes les sensibilités scientifiques sont réunis depuis ce matin à l’Université d’Abomey-Calavi. Durant cinq jours, il sera question des échanges de connaissances fondamentales et pratiques sur le thème : « Valorisation des savoirs endogènes, gage d’un développement durable ». En rendant effective la 8è édition de ce colloque autour de ce thème, l’Uac vise entre autres objectifs à diffuser à grande échelle l’actualité des résultats et produits de recherche et d’innovations fondés sur les savoirs endogènes, pour leur valorisation économique à travers le réseautage et le partenariat. Au total, 1171 intervenants ont confirmé leur participation à cet éminent rendez-vous intellectuel et scientifique.Ils proviennent d’une vingtaine de pays d’Afrique anglophone et francophone, d’Europe, d’Amérique du nord et d’Asie du sud prennent part aux travaux. Avec leurs collègues du Bénin, ils plancheront sur plus de 950 sujets de recherche qui couvrent tous les grands domaines disciplinaires : les Arts, Lettres et Sciences Humaines, les Sciences de la Santé et des Activités Physiques et Sportives, les Sciences Exactes et Sciences de l’Ingénieur, les Sciences Juridiques, Politiques, Economiques et de Gestion puis les Sciences Naturelles et Agronomiques.

Que disent les acteurs : Ce colloque, selon le président du comité d’organisation, Professeur Valentin Wotto, est couplé avec la deuxième édition des doctoriales de l’Uac. « Il s’agit pour nous de définir non pas clé en main mais plutôt clé en tête les bases d’un développement qui nous ressemble en nous fondant sur les savoirs de nos ancêtres en même temps que sur les résultats de recherches éprouvées réalisées par les nôtres. Il ne s’agit pas forcément d’un afrocentrisme scientifique mais d’un changement de paradigme scientifique afin de nous mesurer à nous-mêmes pour aller de l’avant », fait-il savoir. Il poursuit que « c’est une manière de reconnaître avec fierté la richesse débordante de notre continent que d’aucuns qualifient de pauvre ». En plaçant les savoirs endogènes en ligne de mire de son 8ème colloque des sciences, cultures et technologies couplé aux doctoriales, l’Université d’Abomey-Calavi, précise le Recteur Professeur Félicien Avlessi, s’inscrit dans un processus dont les premiers jalons, ont été posés déjà à l’occasion de la rentrée solennelle du 28 octobre 2022 et, quelques mois plus tard, lors de la première édition des Journées des sciences et de l’innovation, en décembre 2022. Pour sa part, la ministre Eléonore Yayi a souligné qu’il est important de prendre en compte cette dimension de savoir et s’est réjouie de la pertinence du thème. Elle a rappelé que ce rendez-vous a été initié en 2007 en collaboration avec l’Université de Lomé et organisé tous les 2ans. Ce colloque, dit-elle, vise la transformation du système de recherche et d’enseignement dans les Universités pour la production de preuve avérée de leur contribution au développement économique, sociale et durable.

Entre les lignes : Conformément au programme dudit colloque, une conférence inaugurale a été animée par le Professeur Obaré Bagodo sur le thème : « Savoirs endogènes africains, complexité technoscientifique au XXiè siècle et nouvelle éthique de développement viable ». A la suite de cette conférence, cinq conférences plénières seront animées par des enseignants-chercheurs de grande réputation ; 956 communications dont 913 communications orales et 43 posters; 347 communications orales et 78 présentations de posters sans oublier les 80 candidatures de du concours ‘’ Ma thèse en 180 secondes pour les doctoriales. Pour l’exposition des innovations scientifiques et technologiques, 70 stands sont installés. Une détente est prévue à travers des visites touristiques sur deux sites au choix, à savoir Ganvié et Ouidah.

Alban TCHALLA


Article publié le mardi 26 septembre 2023
975 lectures

Accès rapide

Infos par pays