Actualités : Mali

Fête de l’indépendance: les activités annulées – Info-Matin
Après les drames consécutifs aux attaques des terroristes contre les forces armées et les civils, le weekend dernier, le Président de la transition, Assimi GOITA, a décidé de surseoir aux activités commémoratives de l’indépendance de notre pays en demandant d’orienter les ressources financières de cette organisation aux victimes de ces barbaries. Contrairement au plan initial qui prévoyait des cérémonies grandioses, la célébration sera faite avec sobriété.

Le traditionnel conseil des ministres s’est tenu hier mercredi à Koulouba sous la présidence du chef de la transition, Assimi GOITA. Intervenant dans un contexte d’escalades de la violence au nord du pays où des ennemis de la cohésion sociale se sont attaqués aux Forces armées maliennes et au bateau de transport civil, lors de ce conseil, Assimi GOITA a marqué sa profonde affliction face aux pertes en vies humaines et aux blessés civils et militaires. À cet effet, suite à ces évènements tragiques qui ont endeuillé notre Nation, le Conseil des ministres a condamné avec la plus grande fermeté ces agressions lâches et odieuses contre le peuple malien et réitéré la volonté inébranlable des Autorités de la Transition à mettre tout en œuvre pour la défense nationale, la préservation de la sécurité et de l’intégrité des Populations et de leurs biens. À cette circonstance, le président de la Transition, au nom des Autorités de la Transition et à son nom propre, a salué la mémoire des martyrs de cette barbarie, présenté ses condoléances les plus attristées aux familles endeuillées et souhaité prompt rétablissement aux blessés. Par ailleurs, alors que le pays est endeuillé par ces attaques, le Président de la transition a décidé de surseoir aux activités festives du 22 septembre 2023, marquant la commémoration de l’indépendance de notre Pays, qui sera célébrée dans la sobriété et dans l’esprit du sursaut national. À cet égard, il a instruit le Gouvernement d’orienter les ressources financières prévues pour lesdites activités à l’assistance aux victimes des actes terroristes et au soutien des populations endeuillées. En effet, lors du conseil des ministres du 6 septembre, il avait été décidé de donner un cachet particulier à la célébration de notre fête nationale parce que ces dernières années, les festivités du 22 septembre ont connu une période d’hibernation due essentiellement à la crise multidimensionnelle que le Mali a connue. Ainsi, cette son organisation avait été retenue comme une activité prioritaire du Gouvernement pour renforcer le sentiment de patriotisme des citoyens et le réarmement moral des forces de défense et de sécurité dans un contexte de montée en puissance des FAMa contre le terrorisme et les crimes organisés. Pour le gouvernement, c’était une occasion de réaffirmer la souveraineté du Mali en perpétuant les efforts des pères de l’indépendance ; de raffermir la fibre patriotique ; de renforcer le vivre ensemble, la paix et la cohésion sociale.

PAR SIKOU BAH


Article publié le lundi 18 septembre 2023
337 lectures
Augmenter la taille de la police Diminuer la taille de la police print send to
Lectures : 337
Chargement...