Actualités : burkina

Burkina : Interpeace déplore un bilan mitigé huit mois après l’arrivée au pouvoir des militaires - leFaso.net
L’organisation internationale pour la consolidation de la paix Interpeace, a sorti sa note sécuritaire trimestrielle de la période de juillet à septembre 2022. Si l’organisation déplore un bilan mitigé huit mois après l’arrivée au pouvoir de l’armée, elle note cependant un regain progressif de volonté, de confiance et la multiplication d’actions offensives au niveau des forces de défense et de sécurité (FDS).

Selon Interpeace, ce trimestre a surtout été émaillé par des attaques de positions de FDS au Sahel, au Centre Nord et dans la Boucle du Mouhoun. On note des poses d’IED (engins explosifs improvisés) au Centre-Nord et au Sahel dont ceux sur la RN 22 (route nationale reliant Kongoussi à Djibo) ayant coûté la vie à de nombreux civils.

Il y a également les destructions/sabotages d’ouvrages de franchissement dans la région de l’Est, du Sahel et du Centre-Nord, des destructions d’installations des réseaux de téléphonies mobiles dans les quatre régions.

De nouvelles localités ont également connu les incursions des groupes armés. C’est le cas des incidents sécuritaires aux alentours de Koupèla, l’attaque du poste de gendarmerie assurant la surveillance du pont de franchissement situé au sein du parc forestier national Tambi KABORE à Pô.

Interpeace note également que les femmes jouent de plus en plus un rôle prépondérant dans les attaques terroristes, notamment dans la fourniture d’armes, le renseignement, le soutien logistique et des actions lors des attaques.

Lefaso.net

Article publié le vendredi 4 novembre 2022
276 lectures
Augmenter la taille de la police Diminuer la taille de la police print send to
Lectures : 276
Chargement...