Actualités : Tunisie

Une destination d’exception | La Presse de Tunisie
Evoquant les derniers développements en Tunisie lors de sa dernière réunion, le Conseil européen des affaires étrangères estime que «la formation  récente d’un nouveau gouvernement en Tunisie est un premier pas positif ».

Il est évident que les partenaires de la Tunisie cherchent en premier lieu à ce que notre pays redevienne ce qu’il était, et précisément ce qu’ils souhaitent qu’il soit. On pourrait comprendre les attentes de l’opinion internationale dans ses appréciations, particulièrement après une décennie de galère et les incidents qui ont marqué une période dont les conséquences restent encore inquiétantes.

Les appréciations et les impressions ne s’arrêtent pas pour autant là. Il reste à se demander comment la Tunisie peut se redresser et se développer après que les fondamentaux ont été reniés, abandonnés, voire désavoués. Dix ans, et même moins, dans la vie d’une nation, ce n’est pas peu. Que penser alors lorsque pratiquement tous les indicateurs économiques, financiers et sociaux tombent au plus bas sur fond d’une spirale à multiples facettes : politique, morale, éthique et humaine.

Tout le long de cette période, les différentes parties prenantes n’avaient cessé d’afficher une impuissance certaine dans la valorisation et la gestion des affaires de l’Etat, mais aussi dans la manière avec laquelle elles étaient appelées à gagner la confiance de nos partenaires étrangers. Les stratégies adoptées étaient souvent si pauvres et très peu inspirées. Dans les différentes considérations, il n’était plus question d’une vraie gouvernance. Il y avait tout simplement un mélange de confusion, d’imperfection et d’incompétence.

Cependant, et même si ce n’est plus comme avant et comme on aurait pu le souhaiter, la Tunisie n’a jamais compromis sa révolution. Nous continuons à croire qu’elle reste toujours une destination d’exception qui attire encore et qu’elle a de l’avenir. C’est dans ce contexte que Syphax Airlines et le tour opérateur TUI Russia ont convenu d’un accord pour le transport de 50.000 touristes depuis la Russie vers la Tunisie au cours de l’année 2022.

Dans un environnement pareil, il n’y a pas de plus rentable, de plus rémunérateur et de plus enrichissant que les réformes les plus adéquates et les plus indiquées. Certaines s’imposent d’elles-mêmes et n’ont même pas de quoi être mises à l’épreuve. Entre le tempéré et le bouillant, le gris et le soleil, que l’on agisse dans l’urgence ou que l’on s’inscrive dans l’avenir, la Tunisie est  dans un moment-clé de son histoire, notamment après la formation du gouvernement.

Aujourd’hui plus que jamais, on ressent le poids de l’histoire. Redresser la barre et réhabiliter les valeurs du travail et les vertus de l’accomplissement, cela passe par l’affirmation, mais aussi et surtout par la confirmation. Il y a certainement des leçons à retenir du passé. Proche et lointain. On ne saurait oublier, et encore moins ignorer, le temps où les responsables de différentes vocations faisaient un fort mauvais usage de la notion de gouvernance. L’on remarquera, en passant, qu’on ne fait pas disparaître magiquement les réalités à travers lesquelles les démons du passé peuvent resurgir à tout moment. Ainsi, la Tunisie n’a plus désormais qu’une seule solution : tourner la page du passé et ouvrir une nouvelle où elle pourrait découvrir d’autres prérogatives, et certainement des priorités d’une plus grande envergure.


Article publié le mercredi 20 octobre 2021
278 lectures
Augmenter la taille de la police Diminuer la taille de la police print send to
Lectures : 278
Chargement...