Actualités : Centrafrique

RCA : vive inquiétude au sein du MCU autour  de la candidature de TOUADERA à la présidentielle - Corbeau News Centrafrique ou si b il LPP Corbeau News Centrafrique ou si b il LPP
De gauche à droite, le chef de l’État Faustin Archange Touadera et Madame Dominique Darlan, Présidente de la cour constitutionnelle de Centrafrique. Photo montage CNC. 

Bangui, République centrafricaine, lundi, 30 novembre 2020, 08:10:01 ( Corbeaunews-Centrafrique ). La Cour Constitutionnelle a publié, le 27 novembre 2020, les listes définitives des candidats aux législatives du 27 décembre 2020. Sur 1580 dossiers  enregistrés, la cour a invalidé 78. Il s’agit entre autres des personnalités ayant de conflit avec la loi, selles qui sont issues des groupes armés,  mais également celles qui ont la moralité douteuse, tout comme  celles qui n’ont pas une existence légale des partis politiques. Or, au sein du MCU, parti au pouvoir, les raisons évoquées par les juges de la Cour constitutionnelle inquiètent plus d’un.  D’aucuns pensent que la candidature du chef de l’État Faustin Archange TOUADERA risquerait d’être invalidée par les juges pour ces mêmes raisons. La peur change de camp.

 

En plus d’avoir créé sa propre milice armée dénommée « LES REQUINS » en 2019, le chef de l’État Faustin Archange TOUADERA, à l’époque Premier ministre du Président François Bozizé, est visé par une enquête sur les biens mal acquis  menée par l’ONG allemande transparency internationale. Une plainte avait été déposée auprès de la justice européenne à cet effet.

En plus, après son arrivée au pouvoir en mars 2016, l’homme traîne derrière lui de nombreux cas de la violation de la constitution et du détournement des deniers publics. La dernière en date, c’est l’affaire de 155 millions de francs CFA décaissés par le trésor public centrafricain   à son chef de cabinet pour l’achat du carburant dans les 20 blindés russes. Ceci dit, le chef de l’État Faustin Archange TOUADERA, candidat du mouvement des cœurs unis à la présidentielle du 27 décembre 2020, ne pourrait pas logiquement être validé par la cour constitutionnelle.

En plus de cela, l’accord de partenariat militaire signé discrètement avec la société de mercenariat russe Wagner, l’affairisme, ainsi que le népotisme sont entre autres des raisons valables pour l’invalidation de son dossier de candidature à la présidentielle. Ceci n’est qu’une petite partie, et les militants du MCU ont légitimement raison de s’inquiéter. D’ailleurs, nombreux sont ceux qui pensent que Faustin Archange TOUADERA, étant premier vice-président du KNK, n’avait pas encore démissionné de cette formation politique avant de créer son mouvement qu’il entend représenter à la présidentielle du 27 décembre 2020.

Pour de nombreux Centrafricains, cette cour constitutionnelle, présidée par madame Danielle Darlan est sans doute la première dans l’histoire de la RCA. À ce titre, elle a une lourde responsabilité devant le peuple centrafricain  qu’elle représente.

Dossier à suivre.

 

Par Gisèle MOLOMA

Journaliste politique

Alain Nzilo

Directeur de publication

Tel / WhatsApp : +1 438 923 5892

Email : alainnzilo@gmail.com

 

 


Article publié le lundi 30 novembre 2020
286 lectures
Augmenter la taille de la police Diminuer la taille de la police print send to
Lectures : 286
Chargement...