Votre présence web complète à moitié prix !
sur le pack
Présence Web.
Présence web de base
à 25 EUR TTC !
Actualité des ONG - Associations Pakistan : RSF exige le rétablissement de la diffusion de Geo TV | RSF Depuis plus d’une semaine, la diffusion de Geo News, la principale chaîne d’information du ...
Jeunes en Actions Sans Frontieres au Togo
 Les objectifs de l’Organisation sont de :  promouvoir l’éducation des jeunes et des enfants par une prise en charge  procéder à la formation professionnelle aux jeunes  promouvoir l’éduc
Ong et Associations d'afrique
Actualités-News
Ressource associée

Monténégro : le parti au pouvoir DPS prend le contrôle de la télévision publique RTCG | RSF

Le parti au pouvoir au Monténégro DPS a voté jeudi 28 décembre la destitution d’un membre du Conseil de surveillance de la Radio télévision publique du Monténégro (RTCG) qu’elle a remplacé par un cadre du parti afin de s’assurer la prise de contrôle de la chaîne. RSF dénonce cette mainmise sur le service public qui porte atteinte à l’indépendance de l’information.

A l’appel de nombreuses ONG, plusieurs centaines de manifestants sont descendus dans les rues de Podgorica, la capitale du Monténégro, cette semaine pour protester contre une prise de contrôle brutale du parti au pouvoir DPS sur la télévision publique RTCG. Afin de s’assurer un controle total du conseil de surveillance de la chaîne, le DPS s’est efforcé ces derniers mois de le noyauter et de se débarrasser des membres qui ne suivraient pas sa ligne politique et qu’ils accusent de favoriser l’opposition. L’un d’eux, Goran Djurovic, a été destitué jeudi 28 décembre, un membre du parti DPS, Slobodan Pajovic, ayant été imposé pour le remplacer .



“Reporters sans frontières dénonce l’abus de pouvoir du parti DPS qui profite de sa majorité au Parlement pour interférer dans les affaires de la télévision publique et faire licencier des membres du conseil de surveillance qui le dérangent, déclare Pauline Adès-Mével, responsable de la zone UE-Balkans de RSF. Les citoyens monténégrins ont le droit à un service public indépendant et en y portant atteinte de la sorte, les autorités du pays montrent qu’elles ne respectent pas les standards européens, au moment où elles aspirent pourtant à faire accéder le pays à l’Union européenne.”



Ces atteintes à l’indépendance des médias de service public pourraient en effet interférer sur le processus d’intégration à l’UE du Monténégro qui occupe la 106ème place sur 180 pays au classement mondial 2017 de la liberté de la presse établi par RSF.


Article publié le mercredi 3 janvier 2018