Actualités : tchad

Chérif Mahamat Zène rassure les diplomates de la tenue des législatives en 2019 - Journal Le Pays | Tchad
Dans une déclaration faite ce mercredi 18 septembre 2019 à l’attention du corps diplomatique et consulaire accrédité au Tchad, le ministre des affaires étrangères, Chérif Mahamat rassure du bien-fondé de l’instauration de l’état d’urgence dans le Ouaddaï, le Sila et le Tibesti qui n’entrave pas selon lui, le processus électoral en cours.

C’est en réponse aux « graves conflits intercommunautaires mettant à mal la cohésion nationale et le vivre ensemble » que le gouvernement a instauré l’état d’urgence, justifie, Chérif Mahamat Zène. Cette mesure « unanimement approuvée et prorogée par la représentation nationale » commence déjà à porter ses fruits, assure-t-il. Les populations civiles de la zone concernée ont décidé de rendre dans leur majorité, les armes détenues illégalement et ce ramassage d’arme se passe dans le respect des textes instituant l’état d’urgence, « contrairement aux allégations tendancieuses véhiculées à dessein », martèle le chef de la diplomatie tchadienne. Il rappelle que cette mesure d’exception vise d’une part à renforcer la paix, la sécurité et la cohabitation pacifique entre les populations des zones frontalières et d’autre part, à lutter contre la menace terroriste et les trafics transfrontaliers illicites d’arme, de drogue et d’êtres humains. Mais cette situation n’est « nullement l’occasion de compromettre l’état de droit dans notre pays », rassure le ministre.

Aussi, « le chef de l’Etat a donné des gages supplémentaires pour que cette mesure d’exception n’entrave pas le processus électoral », relève le diplomate pour qui le gouvernement s’attèle à créer les conditions de sécurité et de transparence pour que les acteurs en compétition fassent valoir leurs programmes et battent campagne en toute liberté. Le processus menant vers ces élections législatives prévue en 2019 est « irréversible ». Quant à l’opposition qui, « pour diverses raisons et divers subterfuges cherche à décrédibiliser et retarder le processus », Chérif l’exhorte à « s’y engager de bonne foi pour le conduire à son terme ».

Pour mener à bien ce processus, le chef de la diplomatie tchadienne appelle les partenaires bilatéraux et multilatéraux du Tchad à apporter un appui conséquent pour organiser des élections libres, transparentes et démocratiques.

Ngaralbaye Mickaël


Article publié le jeudi 19 septembre 2019
179 lectures
Augmenter la taille de la police Diminuer la taille de la police print send to
Lectures : 179
Chargement...