Actualités : Senegal

Amsatou SOW SIDIBE : " La stabilité ne pourrait s’instaurer dans l’espace sénégalais, si des personnes comme Khalifa SALL sont en prison" - Ferloo
Aminata Sow Sidibé var td_screen_width = document.body.clientWidth; if ( td_screen_width >= 1024 ) { /* large monitors */ document.write(''); (adsbygoogle = window.adsbygoogle || []).push({}); } if ( td_screen_width >= 768 && td_screen_width '); (adsbygoogle = window.adsbygoogle || []).push({}); } if ( td_screen_width '); (adsbygoogle = window.adsbygoogle || []).push({}); } var td_screen_width = document.body.clientWidth; if ( td_screen_width >= 1024 ) { /* large monitors */ document.write(''); (adsbygoogle = window.adsbygoogle || []).push({}); } if ( td_screen_width >= 768 && td_screen_width '); (adsbygoogle = window.adsbygoogle || []).push({}); } if ( td_screen_width '); (adsbygoogle = window.adsbygoogle || []).push({}); } C’est un retentissant plaidoyer que la Présidente du Mouvement « CAR/Leneen » a fait ce mardi pour la libération immédiate de Khalifa SALL.

Amsatou SOW SIDIBE qui prenant part à la rencontre de la Plateforme des femmes leaders estime ne pas comprendre pourquoi l’ancien maire de Dakar est toujours en prison. D’autant que, indique-t-elle, d’autres qui sont accusés de faits bien plus graves se pavanent.

« On soupçonne certains d’avoir détourné ou d’avoir été auteurs de corruption ou d’être corrompus sur des sommes extrêmement importantes. On choisit les personnes les moins gravement soupçonnées pour les emprisonner et laisser les autres se promener. Dans un Etat de droit, c’est inadmissible. Le cœur ne peut l’accepter, l’esprit ne peut l’accepter, la solidarité nationale ne saurait l’accepter », déclare la Présidente du Mouvement « CAR/Leneen ».

Le professeur agrégé de Droit de dénoncer ce qu’elle considère comme « une politique du deux poids deux mesures ». « Pour un juriste comme moi, c’est inadmissible», indique-t-elle.

Insistant toujours sur la comparaison,  Amsatou SOW SIDIBE  de poursuivre : « Nous demandons solennellement que Khalifa SALL soit libéré, parce qu’il n’y a pas de raison de l’emprisonner et de laisser en villégiature des personnes sur qui pèsent des soupçons beaucoup plus graves ».

Interpellant Macky SALL et son régime, Le professeur de Droit d’avertir : « La stabilité ne pourrait s’instaurer dans l’espace sénégalais, si des personnes comme Khalifa SALL sont en prison, alors que d’autres sont en train de se promener. Ça crée des confusions dans les esprits». (Avec WALFNet)

var td_screen_width = document.body.clientWidth; if ( td_screen_width >= 1024 ) { /* large monitors */ document.write(''); (adsbygoogle = window.adsbygoogle || []).push({}); } if ( td_screen_width >= 768 && td_screen_width '); (adsbygoogle = window.adsbygoogle || []).push({}); } if ( td_screen_width '); (adsbygoogle = window.adsbygoogle || []).push({}); } TAGSjusticeKhalifa SallPrisonSénégal PARTAGER Facebook Twitter tweet !function(d,s,id){var js,fjs=d.getElementsByTagName(s)[0];if(!d.getElementById(id)){js=d.createElement(s);js.id=id;js.src="//platform.twitter.com/widgets.js";fjs.parentNode.insertBefore(js,fjs);}}(document,"script","twitter-wjs"); Article précédentConseil des ministres : De nouvelles nominations et des limogeages en vueArticle suivantModernisation de l’Administration : Macky Sall lance le PAMA, le 18 juillet prochain Abdou TIMERA

Article publié le mercredi 10 juillet 2019
130 lectures
Augmenter la taille de la police Diminuer la taille de la police print send to
Lectures : 130
Chargement...