Actualités : algerie

Finances/Changement des billets de 200, 500, 1000 et 2000 dinars
 

L’Etat algérien envisage de changer les billets de banques avant la fin de l’année en cours. Le gouvernement n’a pas encore donné de détails à ce sujet, mais il s’agit selon toute vraisemblance d’une tentative de bancarisation de la masse monétaire – ou du moins une partie d’elle – existante sur le marché, en plus bien évidemment des motifs techniques liés à la qualité actuelle du billet algérien. Ainsi, selon le quotidien arabophone “Ennahar”, les nouveaux billets seront apparemment fabriqués à partir du papier issu des fibres de coton, comme c’est le cas pour l’euro par exemple, donc de meilleure qualité. Il faut dire que dans un environnement où l’informel prime, les billets se détériorent rapidement quelque soit l’origine du papier utilisé. Si en Europe, l’euro ne s’abime pas facilement, c’est parce qu’en plus de la bonne qualité du papier utilisé, le plus gros des transactions commerciales sont électroniques ou bancaires. Le “cash” n’est que peu utilisé, donc les billets ne circulent pas beaucoup sur le marché. Par ailleurs, selon la même source, la Banque d’Algérie voudrait remédier à une “lacune” qui a caractérisé les anciens billets, à savoir la présence de diverses représentations d’animaux. Ces derniers disparaitront des nouveaux billets. En tous cas, la Banque d’Algérie n’envisage pas de changer tous les billets d’un seul coup. L’opération débutera dans un premier temps avec les billets de 200, 500 et 1000 dinars. Après, comme seconde étape, les autorités vont s’attaquer aux billets de 2000 dinars. Et les barons de l’informel vont certainement tenter de résister…

Elyas Nour


Article publié le mercredi 3 janvier 2018
207 lectures
Augmenter la taille de la police Diminuer la taille de la police print send to
Lectures : 207
Chargement...