Actualités : Niger

« Misères » du….Faux ! | Tamtaminfo
Mr. Djibril Saidou

Le faux est blâmable et son usage l’est tout autant. Baba Alpha n’échappe pas à cette disposition.

Ceux qui depuis un certain temps, sont accusés par la clameur publique de faux dans l’uraniumGate ou les sulfureux concours et autres combines sont tout aussi justiciables que n’importe quel individu. Même si pour eux, les « boucliers » des démocrates-guillotines auraient suffi pour dégager toute faute.



User du faux est donc condamnable. Et même ces officiels et autres apparatchiks n’échappent pas à la tendance, dès lors que leurs camarades et chambellans le cautionnent (cf. toutes ces logomachies pour clouer Baba Alpha).

Sur la toile, dans les causettes de Fada, les néo-démocrates réfutent cette considération : juger, condamner leurs camarades et mentors, même quand indices à l’appui, ils sont accusés de …. « Faux » !

Pitoyable conception de l’Etat, de la République où, pour paraphraser le penseur, il y a ceux d’en-haut qui possèdent, commandent (…) et ceux d’en bas qui obéissent et peut-être même….subissent. Piètre conception de la notion de « citoyen ».

Ces agitateurs au sang refluent de ressentiment et à la gueule de bois exhalant d’insipides rhétoriques, trouvables par-ci et par-là, connaissent la faiblesse de notre « système » : il y aurait les uns, il y aurait les autres.

Mais certaines « misères » de notre démocratie sont louables, car elles font souvent tomber les masques de certains….démocrates, ceux qui ne retiennent de la démocratie que son coté rébarbatif : l’impertinence, l’injure et la légitimation de l’imposture des amis et camarades !


Article publié le mercredi 5 avril 2017
470 lectures
Augmenter la taille de la police Diminuer la taille de la police print send to
Lectures : 470
Chargement...