Actualités : Cameroun

Hugo Broos présente ses excuses aux Camerounais [+audio] - CameroonOnline.org
Le sélectionneur des Lions indomptables a dû s’excuser après ses propos tenus en marge de la défaite contre la Guinée (2-1) à Bruxelles où les Camerounais avaient été privés de repas à l’hôtel, faute de paiement.

L’affaire des Lions indomptables du Cameroun, interdits de déjeuner dans un hôtel de Bruxelles, a fait l’objet d’une réunion à huis clos ce mardi au ministère des sports du Cameroun à Yaoundé.

Les personnes ont été convoquées pendant 6 heures par le gouvernement camerounais pour dégager les responsabilités de cet incident. Un général de la gendarmerie et deux commissaires de police, des services de sécurité, de la police judiciaire et des renseignements généraux du Cameroun menaient l’interrogatoire.

Hormis le responsable de l’organisation des matchs de l’équipe nationale du Cameroun, toutes les personnes convoquées par le ministre des sports camerounais ont répondu présentes.

C’est “un individu qui a occasionné l’incident de Bruxelles”, déclare le président de la fédération camerounaise de football, Tombi A Roko.

Cet individu, dont l’identité n’a pas été révélée à la presse, pourrait cependant faire l’objet d’éventuelles sanctions, ajoute M Tombi.

Hugo Broos, l’entraîneur des Lions indomptables dont l’audition était très attendue, a présenté ses excuses au Cameroun.

“J’ai peut-être exagéré, je présente mes excuses au Cameroun”, a déclaré M. Bros.

A l’issue de la réunion, Hugo Bross a annoncé sa volonté de poursuivre l’aventure avec le Cameroun après le titre de 2017.

https://av.voanews.com/clips/VFR/2017/04/04/30c228c0-4aec-49f7-a220-f1349f709e8e_48k.mp3 “Je ne veux pas quitter le Cameroun, je même proroger mon contrat après février 2018”, a-t-il précisé.

“Des têtes vont tombées” glisse cependant à VOA Afrique , l’une des personnes ayant assisté à la réunion.

Car dit elle, “c’est l’honneur du Cameroun qui a pris un coup dans cette affaire de joueurs privés du déjeuner dans un hôtel en Belgique, pour facture impayée.”

VOA

Share

Article publié le mercredi 5 avril 2017
704 lectures
Augmenter la taille de la police Diminuer la taille de la police print send to
Lectures : 704
Chargement...