Actualités : burkina

Electrification rurale : Le soleil ’’dompté’’ dans sept villages...
Mardi, 04 Avril 2017 08:49


Le conseiller technique du ministre de l’Energie, Souleymane Konaté, a inauguré, le vendredi 31 mars 2017, à Kaïbo Nord V2 et Dissomey dans la région du Centre-Sud, province du Zoundwéogo, les sept centrales solaires photovoltaïques construites dans les communes de Bindé et de Guiba par le Service international d’appui au développement (SIAD) antenne du Burkina Faso.






L’électricité est un élément essentiel dans le développement d’une localité. Mais comment rendre l’énergie accessible et disponible, à moindre coût à tous. C’est là toute la problématique à laquelle le gouvernement du Burkina Faso et ses partenaires au développement tentent d’apporter des solutions par la mise en place de centrales solaires photovoltaïques dans les localités non couvertes par le réseau interconnecté de la SONABEL. Ce vendredi 31 mars 2017, dans les villages de Kaïbo Nord V2 dans la commune de Bindé et Dissomey dans la commune de Guiba dans le Centre-Sud, le conseiller technique du ministre de l’Energie, Souleymane Konaté, a procédé à l’inauguration de sept centrales solaires construites grâce au partenariat Union européenne et le Service international d’appui au développement (SIAD). D’une valeur de plus 517 millions de francs CFA, ces centrales solaires d’une capacité de 7,4 kWc chacune sont dotées d’un système de stockage de 24 000 ampères heure. Elles peuvent desservir un réseau de distribution d’environ 1,2 km de ligne en base tension. Si pour le moment le réseau permet d’alimenter 258 abonnés, les promoteurs envisagent à terme toucher 5000 bénéficiaires directs et 20 000 bénéficiaires indirects. Selon le maire de la commune de Bindé, Firmèn Conombo, ce projet révèle une importance capitale pour la localité dans la mesure où, dès sa mise en place, il a suscité un engouement de la part de la population. «L’électrification rurale dans notre commune a eu 125 abonnés dont 79 dans le village de Kaïbo Nord V2 et chaque abonné s’est inscrit individuellement avec un compteur de 3 à 5 ampères», a-t-il souligné. Mais hélas, a déploré M. Conombo, la demande dépasse l’offre. «Sur les 79 abonnés, 42 fonctionnent normalement, 25 sont en attente et pour les autres, la demande en ampérages dépasse notre capacité», a indiqué le maire Conombo.  C’est pourquoi il a plaidé pour une augmentation de la capacité à Kaïbo Nord V2 afin de permettre à ceux qui exercent les métiers de soudure et autres de s’adonner à leur activité. Même son de cloche pour le maire de la commune de Guiba, Barré Compaoré qui a soutenu que la faible capacité des installations était une entrave à certaines activités. Il a sollicité l’appui des partenaires pour l’extension du réseau dans tous les villages des communes. De l’avis du coordonateur du SIAD, Olivier Bossa, ce projet est une réussite au regard des partenaires qui l’accompagnent  et aux résultats obtenus.


 


 


Des débuts difficiles


Aucune œuvre humaine n’est parfaite, a rappelé M. Bossa, qui a regretté que quelques difficultés n’ont pas permis la mise en œuvre à temps du projet et de couvrir l’ensemble des villages des deux communes. Il a invité le département en charge de l’énergie et les partenaires au développement de l’électricité à soutenir le SIAD à atteindre son objectif qui est de permettre à tous les villages de disposer d’une centrale solaire et d’augmenter la capacité des centrales existantes. Car dit-il : «Il est désormais établi que les objectifs du millénaire pour le développement ne pourraient être atteints dans la situation de précarité énergétique en particulier dans les zones rurales et isolées». Il a, par ailleurs, insisté sur la nécessité d’adopter ce type d’électrification des villages vu la situation disparate des concessions. SIAD reste disponible à mettre son expertise et son expérience au service du ministère et des partenaires au développement de l’électrification rurale sur toute l’étendue du territoire, a-t-il rassuré. L’ambassadeur, chef de la délégation de l’Union européenne (UE), Jean Lamy a félicité les bénéficiaires et rappelé que ce projet a été rendu possible grâce à la facilité Afrique-Caraïbe-Pacifique-UE qui est un outil mis en place pour le financement des petits projets. Selon lui, le soleil demeure un acteur important dans le développement économique et social des zones reculées. Il a exhorté les bénéficiaires à prendre soin du joyau. «Sans entretien, la poussière fait perdre  aux panneaux  plus de la moitié de leurs capacités», a prévenu M. Lamy. Le conseiller technique du ministre de l’Energie Souleymane Konaté a dit toute sa satisfaction quant à l’inauguration de ces centrales qui entre, selon lui, en droite ligne dans le programme du président Roch Marc Christian Kaboré. Il a avoué que les doléances formulées par les différentes parties sont légitimes et que le département ne ménagera aucun effort pour accompagner le SIAD pour la satisfaction des populations des deux communes.


 


Donald Wendpouiré NIKIEMA


' ); document.write( addy55246 ); document.write( '' ); //--> ' ); //--> Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir. ' ); //-->


Sidwaya

Mise à jour le Mardi, 04 Avril 2017 08:57  

Article publié le mercredi 5 avril 2017
721 lectures
Augmenter la taille de la police Diminuer la taille de la police print send to
Lectures : 721
Chargement...