Actualités : Togo

Rencontre du Chef de File de l’Opposition Jean-Pierre FABRE avec le Ministre de l’Administration Térritoriale
Rencontre du Chef de File de l’Opposition Jean-Pierre FABRE avec le Ministre de l’Administration Térritoriale – 26 septembre 2016 COMMUNIQUE DE PRESSE

 

A l’invitation du Ministre de l’Administration Territoriale, de la Décentralisation et des Collectivités Locales, une délégation de l’Alliance Nationale pour le Changement (ANC), conduite par son Président National, M. Jean-Pierre FABRE, Chef de file de l’Opposition, a rencontré le jeudi 15 septembre 2016, M. Payadowa BOUKPESSI dans son cabinet.

Cette rencontre, selon le Ministre, a pour objet d’informer l’ANC de la tenue au Togo, du 10 au 15 octobre 2016, d’un sommet de l’Union Africaine sur la sécurité maritime.

Après avoir expliqué que le choix de notre pays pour abriter ce sommet tient aux relations de bon voisinage du Togo avec les autres pays et aux infrastructures telles que la nouvelle aérogare et l’Hôtel Radison Blu 2 Février, le Ministre a demandé à l’ANC de soutenir la mise en œuvre d’une telle initiative qui, selon lui, est d’une portée nationale.

M. Jean-Pierre FABRE a d’abord fait une mise au point pour préciser que, conformément à la loi, le Chef de file de l’opposition a pour interlocuteur politique le Président de la République et pour interlocuteur institutionnel, le Premier Ministre, Chef du gouvernement.

Il a ensuite indiqué que dans le principe, il n’a aucune objection quant à l’organisation d’un sommet sur la sécurité maritime mais, néanmoins il ne peut s’empêcher certaines observations, notamment :

Les importantes ressources financières consacrées à ce sommet au détriment des besoins vitaux des populations qui voient leurs conditions de précarité s’aggraver dans les domaines de la santé, de l’’éducation, de l’eau potable, de l’assainissement, de la formation et de l’emploi. Ce qui fait de l’organisation d’un tel sommet, une opération de marketing politique inopportune. L’absence d’un dialogue et d’un consensus entre le pouvoir et l’opposition sur les questions politiques essentielles telles que : le rejet par le RPT/UNIR de la proposition de loi sur les réformes constitutionnelles et institutionnelles, l’exclusion des représentants de l’opposition de la CENI par le RPT/UNIR, depuis 17 mois, le refus par le RPT/UNIR de respecter la loi organique sur la HAAC et le statut de l’opposition qui reconnait à l’ANC, en tant que principal parti de l’opposition à l’Assemblée nationale, le droit d’avoir des représentants dans toutes les institutions de la République, l’inculpation fantaisiste de responsables de l’opposition et le maintien en détention de jeunes de l’ANC dans l’affaire des incendies des marchés de Lomé et de Kara, la création abusive de nouvelles préfectures à des fins électoralistes. Le Ministre reconnait que le coût du sommet est prévu au budget et qu’un dépassement éventuel pourrait être pris en compte dans un collectif budgétaire, étant entendu que la logistique et le secrétariat du sommet sont à la charge de l’UA. Il estime que le plus important demeure ce que le sommet apporte aux Togolais en termes de gain pour les hôtels et l’aérogare de Lomé par exemple.

La rencontre a duré environ une heure et trente minutes.

 

Fait à Lomé, le 20 septembre 2016.

Le Vice-Président

 

Bemba Nabouréma


Article publié le mercredi 28 septembre 2016
552 lectures
Augmenter la taille de la police Diminuer la taille de la police print send to
Lectures : 552
Chargement...