Chargement...

cameroun

Accueil
cameroun

La république fédérale

Dernières publications dans cette catégorie
 .  Histoire - mardi 11 janvier 2005
 .  Ruben Um Nyobè, Précurseur des Indépendances Africaines Avait Prévenu ! - mardi 11 janvier 2005
 .  Campagne militaire française en pays Bamiléké - mardi 11 janvier 2005
 .  OEUVRE COLONIALE A DSCHANG - mardi 11 janvier 2005
 .  HISTOIRE DE DSCHANG - mardi 11 janvier 2005
Plus...
Traduction
Augmenter la taille de la police Diminuer la taille de la police print send to Comments
Lectures : 2225

 :Développement économique et social

Ce fut la construction de la route de Tiko à Douala, l’ouverture du chemin de fer Yaoundé- Ngaoundéré et Mbanga-Kumba mais aussi la construction de nombreux ponts. A Yaoundé une université fut crée dès 1961 et la demande très importante en hydroélectricité qui conduisit à la construction des barrages de Mbakaou et de Bamendjin.

Développement politique

Les dirigeants des deux Cameroun se mirent d’accord. Ahidjo fut le 1er président et John Ngu Foncha le vice président. L’association des deux Cameroun devint la « République Fédérale du Cameroun » et sa capitale Yaoundé. Le drapeau de la république du Cameroun fut conservé pour la république fédérale mais avec deux étoiles pour montrer qu’il avait deux états fédérés. Le français et l’anglais furent reconnus comme les deux langues officielles. Dès Avril 1962, le franc CFA devint la monnaie officielle de l’ensemble du cameroun. Ahidjo rassembla les partis du Cameroun fédérale en un seul parti, l’Union Camerounaise (UC). En 1965, Augustin Ngomjua succéda à Foncha et le 1er Septembre 1966 fut formé l’Union Nationale Camerounaise (UNC). En 1970, Salomon Tandeng Muna remplaça A.N.Jua comme 1er ministre du Cameroun britannique puis fut élu vice président de la république fédérale.


Article publié le mardi 11 janvier 2005
2225 lectures

Infos par pays