Le président nigérien Mahamadou Issoufou demande le renforcement de l'opération Barkhane
Dernières publications dans cette catégorie
 .  IMPRESSIONS du NIGER…(du 29/2 au 7/3/2004) - lundi 17 janvier 2005
 .  Pour conjurer la menace des années blanches, Les étudiants nigériens se connectent - vendredi 14 janvier 2005
 .  POTERIE DE BOUBON : La tradition ne paye pas - vendredi 14 janvier 2005
Plus...
Augmenter la taille de la police Diminuer la taille de la police print send to Comments
Lectures : 742

Le président nigérien Mahamadou Issoufou demande le renforcement de l'opération BarkhanePublication : mercredi 15 juin 2016 04:27 | Lues : 4002 fois Twitter


Le président du Niger est en visite à Paris avec une délégation comprenant notamment le ministre des Affaires étrangères, le ministre de la Défense et celui des Finances. Au cours de cette visite de trois jours, Mahamadou Issoufou doit rencontrer des personnalités politiques et économiques pour parler développement, immigration et bien sûr, sécurité.



Mardi après-midi, le président nigérien s'est entretenu pendant une heure avec son homologue français François Hollande. Après l'attaque meurtrière de Boko Haram le 3 juin dernier contre la ville frontalière de Bosso, qui a coûté la vie à 26 soldats, Mahamadou Issoufou a sollicité l'aide de la France, lui demandant de renforcer l'opération anti-terroriste Barkhane déployée au Sahel pour étendre son champ d'action à la lutte contre le groupe jihadiste.


Sans se prononcer sur un éventuel repositionnement de Barkhane, François Hollande a promis de renforcer son appui au Niger pour lutter contre le terrorisme. « Il y aura un travail de formation, de coopération, d'équipement, de renseignement. Et puis il y aura la participation de la France comme elle s'y était engagée lorsque j'étais allée au sommet d'Abuja, au Nigeria, pour appuyer la force multilatérale et ainsi porter les coups nécessaires à Boko Haram », a assuré le président français.


Lors du sommet d'Abuja en mai dernier, François Hollande avait annoncé un soutien en formation et renseignement à la force mixte et indiqué que la France avait déjà affecté 25 millions d'euros à la coopération avec les armées du Niger, du Tchad, du Cameroun et du Nigeria.


RFI

Suivant




Article publié le mercredi 15 juin 2016
742 lectures
56ème anniversaire de la Proclamation de la République du Niger
Accès rapide
Presse nigérienne
Nos partenaires