Chargement...

centrafrique

Accueil
centrafrique
Centrafrique
« Mauvaise troupe » : du Mali à la Centrafrique, enquête sur la dérive des jeunes recrues de l’armée française – JeuneAfrique.com
« C’était un cauchemar. On ne savait plus où était le bien et le mal. » C’est par ces mots qu’un jeune soldat français choisit de décrire l’opération Sangaris, déployée en Centrafrique de 2013 à 2016 pour protéger les populations civiles.

Au travers d’une longue enquête auprès des nouvelles recrues de l’armée française, Mauvaise Troupe décrit le quotidien de ces jeunes soldats recrutés à tour de bras par une armée française qui peine à séduire, au-delà d&rsq ...
Centrafrique : Abdoulaye Miskine de retour dans son pays – JeuneAfrique.com
Arrêté à Bertoua (Cameroun) en septembre 2013, expulsé au Congo-Brazzaville puis aperçu à Nairobi et à Khartoum, Abdoulaye Miskine, le chef du Front démocratique du peuple centrafricain, est de retour dans son pays.

...
Centrafrique : le marché des documents d’identité au cœur d’un conflit entre gouvernement, policiers et société civile – JeuneAfrique.com
Les policiers centrafricains ont manifesté mi-juillet devant le siège de la Primature – qui abrite aussi le ministère de la Sécurité publique – pour dénoncer l’attribution du marché de la fabrication des pièces d’identité nationale et certificats d’acte de naissance à l’entreprise libanaise Al Madina. Depuis 2013 et l’arrêt de la confection de ces documents, ils étaient les seuls habilités à délivrer un récépissé – signé par un commissaire – ...
Centrafrique : Jean-Serge Bokassa à l’offensive – JeuneAfrique.com
Jean-Serge Bokassa, l’un des leaders du Front uni pour la défense de la nation (E Zingo Biani, qui regroupe opposants et membres de la société civile), considère que Faustin-Archange Touadéra, le président, a trahi son serment de protéger le peuple contre les groupes armés.

...
Centrafrique : les élections présidentielle et législatives fixées au 27 décembre 2020 – JeuneAfrique.com
L’Autorité nationale des élections (ANE) « fixe le premier tour des élections générales (présidentielle et législatives) au 27 décembre 2020, tandis qu’un second tour, si nécessaire, se tiendra le 14 février 2021 ».

Le budget pour ces élections générales centrafricaines a été estimé par l’ANE à environ 33 millions de dollars, soit 29 millions d’euros. Élu le 14 février 2016, le mandat de l’actuel président centrafricain Faustin-Archange Tou ...
Centrafrique : plus de 160 combattants déposent les armes dans l’ouest – JeuneAfrique.com
Cette opération de désarmement, qui a eu lieu mardi et mercredi, est la deuxième menée depuis le lancement du projet Désarmement, démobilisation et réintégration (DDR), en décembre 2018.

« Le gouvernement lance un appel aux autres groupes armés qui hésitent à leur emboîter le pas », a déclaré Noël Bienvenu Selesson. « D’ici décembre, nous pourrions déclarer la fin du désarmement, à condition que les groupes armés jouent le jeu ».

Cette opération de dés ...
Centrafrique : trois chefs rebelles nommés « conseillers militaires » – JeuneAfrique.com
Ces nouveaux conseillers sont Ali Darassa, chef de l’Unité pour la paix en Centrafrique (UPC), Mahamat Alkatim, chef du Mouvement patriotique pour la Centrafrique (MPC) et Bi Sidi Souleymane (alias Sidiki), chef du groupe armé 3R ( (Retour, réclamation, réconciliation).

Ils seront chargés auprès du Premier ministre Firmin Ngrebada de la mise en place des unités spéciales mixtes prévues par le dernier accord de paix de Khartoum, signé le 6 février à Bangui.
Centrafrique : l’ex-Premier ministre Sarandji nommé ministre d’État – JeuneAfrique.com
L’ex-Premier ministre Sarandji avait présenté sa démission et celle de son gouvernement le 22 février, conformément à l’accord de paix signé deux semaines auparavant à Bangui entre autorités et groupes armés. Lors des négociations de cet accord menées à Khartoum à l’initiative de l’Union africaine (UA), les groupes armés avaient exigé et obtenu cette démission.

Monsieur Sarandji avait été remplacé par un proche du président Faustin Archange Touad ...
Centrafrique – Décentralisation, justice et nouveau gouvernement : ce que contient l’accord de paix – JeuneAfrique.com
Faut-il y croire ? Le gouvernement et les groupes armés de Centrafrique ont signé, après des pourparlers à Kharthoum, au Soudan, du 24 janvier au 5 février, un « accord politique pour la paix et la réconciliation en République centrafricaine » (voir la totalité du document et de ses annexes en fin d’article). Il s’agit du huitième accord de ce type depuis 2012.

...
Centrafrique : une loi permettant le retour des anciens chefs d’État prévue dans l’accord de paix – JeuneAfrique.com
L’accord de paix centrafricain paraphé le 6 février à Bangui prévoit « l’adoption d’une loi sur le statut des anciens chefs d’État ». « Elle doit permettre à ces derniers de rentrer au pays et, ainsi, d’éviter d’entretenir des frustrations qui alimentent le conflit », explique un signataire.

>>> À LIRE – Centrafrique – Décentralisation, justice et nouveau gouvernement : ce que contient l’accord de paix

...
Centrafrique : combats entre l’armée et des groupes armés dans le Sud-Est – JeuneAfrique.com
Les affrontements mettent aux prises deux groupes armés issus de l’ex-Séléka – la coalition qui avait pris Bangui en 2013-, des miliciens antibalaka (anti-machettes), et l’armée centrafricaine (Faca).

« On a dégagé les Faca qui sont au niveau de Bakouma », a affirmé à l’AFP un membre de l’état-major du groupe armé Front populaire pour la renaissance de la Centrafrique (FPRC), le principal groupe armé issu de l’ex-Séléka.

D ...
Centrafrique : le bras de fer Paris-Moscou se joue aussi dans la presse – JeuneAfrique.com
Le bras de fer qui se joue entre la France et la Russie en Centrafrique trouve un écho, aussi, dans la presse. Plusieurs médias centrafricains ont clairement pris parti pour Moscou face à Paris dans la guerre d’influence qui se joue à fleurets de moins en moins mouchetés à Bangui.

Les attaques contre la présence française en Centrafrique se font si frontales dans certains journaux que l’ambassadeur de France à Bangui s’est fendu d’une lettre officielle adressée au prési ...
La justice française ordonne la remise à la CPI de Patrice-Édouard Ngaïssona – JeuneAfrique.com
Visé par un mandat d’arrêt de la Cour pénale internationale (CPI), Patrice-Édouard Ngaïssona, 51 ans, est soupçonné d’avoir commis ou aidé à commettre des crimes de guerre et crimes contre l’humanité dans l’ouest de la République centrafricaine entre septembre 2013 et décembre 2014.

Il avait été interpellé en France le 12 décembre et écroué dans la prison de Fleury-Mérogis, en région parisienne. C’est le deuxième suspect à être arrêté dans ...
Centrafrique : combats entre l’armée et des groupes armés dans le Sud-Est – JeuneAfrique.com
Les affrontements mettent aux prises deux groupes armés issus de l’ex-Séléka – la coalition qui avait pris Bangui en 2013-, des miliciens antibalaka (anti-machettes), et l’armée centrafricaine (Faca).

« On a dégagé les Faca qui sont au niveau de Bakouma », a affirmé à l’AFP un membre de l’état-major du groupe armé Front populaire pour la renaissance de la Centrafrique (FPRC), le principal groupe armé issu de l’ex-Séléka.

D ...
Corbeau News Centrafrique Centrafrique : quand Touadera et Sarandji se moquent des massacres dans le pays | Corbeau News Centrafrique
Centrafrique : quand Touadera et Sarandji se moquent des massacres dans le pays Par Gisèle Blanche Moloma , Journaliste d'enquêtes politiques Publié le 29-11-2018 - Modifié le 29-11-2018  

 



 

Centrafrique : quand Touadera et Sarandji se moquent des massacres dans le pays  

 

Si certaines familles continuent de pleurer leurs proches ...

Annuaire des Association et ONG d'Afrique

Infos par pays