Chargement...

algerie

Accueil
algerie

Durant les 11 premiers mois de 2011 Les importations de céréales en hausse de 133%

Traduction
Augmenter la taille de la police Diminuer la taille de la police print send to Comments
Lectures : 1965

 : Photo : S. Zoheir

--> Par Bahia Aliouche  Les importations de blé de l’Algérie ont atteint 2,6 milliards de dollars durant les onze premiers mois de 2011, contre 1,13 milliard de dollars à la même période en 2010, enregistrant ainsi une hausse de plus de 133%, a indiqué, hier, le Centre national de l’informatique et des statistiques (Cnis) des Douanes algériennes.Les quantités de blé importées par l’Algérie se sont élevées à 6,91 millions de tonnes durant les onze premiers mois de 2011, contre 4,86 millions de tonnes à la même période en 2010, en augmentation de 42,18%, selon les précisions du Cnis.Représentant une part importante des importations algériennes, les achats de l’Algérie en blé tendre sont passées à 1,88 milliard de dollars pour une quantité de 5,26 millions de tonnes durant la période de référence de 2011 contre 794,52 millions de dollars pour 3,62 millions de tonnes, en hausse de plus de 137% en terme de valeur.Pour le blé dur, l’Algérie a importé, de janvier à novembre 2011, pour 757,1 millions de dollars (1,64 million de tonnes) contre 338,4 millions de dollars, soit 1,24 million de tonnes à la même période en 2010.Les importations de blé dur, qui ont connu une hausse de près de 402 millions de tonnes, ont augmenté de près de 109% en termes de valeur, qui s’explique par la hausse des prix sur le marché international durant cette période.Selon les prévisions de Rachid Benaïssa, ministre de l’Agriculture et du Développement rural, les importations de l’Algérie de céréales pourraient atteindre 2,75 milliards de dollars fin 2011.M. Benaïssa avait imputé cette hausse à l’augmentation des prix à l’échelle internationale et au souci des pouvoirs publics de garantir la disponibilité de ces produits au niveau national.Bien qu’ayant augmenté cette année, les importations n’ont tout de même pas atteint le montant de 2008 (3,4 milliards de dollars), et ce, grâce à une amélioration progressive de la production nationale et une meilleure régulation du marché, avait souligné le ministre.  Il a, par ailleurs, rappelé que la production nationale de céréales était de 42 millions de quintaux en 2011 contre 45,6 millions en 2010 et 61,2 millions en 2009, précisant que le rendement à l’hectare a connu une amélioration durant la dernière décennie, passant de 11 quintaux à l’hectare à 17 quintaux. En 2010, la facture des importations de blé de l’Algérie avait connu une baisse en valeur de 31,7%, totalisant 1,251 milliard de dollars contre 1,832 milliard de dollars en 2009. Les quantités de blé importées en 2010 étaient de 5,23 millions de tonnes contre 5,72 millions de tonnes en 2009, soit une baisse de près de 500 000 tonnes. La liste des principaux pays fournisseurs de l’Algérie en blé, durant les onze premiers mois de 2011, reste pratiquement la même que celle de 2010. Il s’agit notamment de la France, du Canada et des Etats-Unis d’Amérique. B. A.
Article publié le mercredi 21 décembre 2011
1965 lectures

Infos par pays