Actualités : tchad

Des journalistes se familiarisent aux questions migratoires - Journal Le Pays | Tchad
L’organisation internationale pour les migrations (Oim) organise ce jeudi 11 juillet 2019 au Cefod un atelier de formation à l’intention des représentants des médias tchadiens sur la couverture médiatique des questions liées à la migration. Cette une formation intitulée s’étale sur deux jours et est basée sur une approche participative. En plénière mais aussi en groupe, les journalistes des médias publics et privés vont se familiariser avec des notions liées à la migration. Selon la porte-parole du bureau régional, Dakar de l’Organisation internationale pour les migrations, Florence Kim, il est important de parler de la migration aux journalistes en vue de lever l’équivoque sur l’appréhension des gens sur la migration. « Nous avons remarqué depuis un moment qu’il y a une couverture médiatique de la migration un peu biaisée, est parfois négative qui insiste sur l’immigration irrégulière, les morts dans le désert ou dans la méditerranée. Mais la migration est beaucoup plus subtile aussi que cela. C’est important pour nous de parler aux journalistes, qui informent l’opinion, leur donner des outils et les instruments essentiels pour mieux comprendre le phénomène migratoire pour mieux en parler dans les médias, car pour mieux informer, il faut être informé soi-même », précise-t-elle. Pour elle, la migration est juste une réalité qu’on doit gérer et non un problème à résoudre. Le module abordé au cours de la première journée de formation tourne autour des terminologies sur la question. « Ce module est le plus important parce qu’il constitue la base de tout. Nous voyons que dans les médias, des amalgames sont faites entre migrants, réfugiés, déplacés, migrants irréguliers et clandestins. Il est fondamental de revenir à la base de parler et décrire ce que c’est que la migration qui n’est pas en elle-même un problème. La migration peut être positive si elle est bien gérée et se passe dans de bonnes conditions », ajoute-t-elle. Cette formation des journalistes entre dans le cadre du projet ‘’’initiative fonds fiduciaire d’urgence de l’Union Européenne (Ffue) – Oim pour la protection et réintégration des migrants au Tchad qui couvre 13 pays de l’Afrique de l’Ouest et du centre. Il projet vise à renforcer la gouvernance des migrations et la réintégration durable des migrants de retour.

Stanyslas Asnan


Article publié le vendredi 12 juillet 2019
347 lectures
Augmenter la taille de la police Diminuer la taille de la police print send to
Lectures : 347
Chargement...